Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Petits Chez-moi de Sandrine

*** Autodidacte *** Une passion dévorante pour les couleurs, celles qui vous emportent sur les chemins de la création et la porte d'un univers poétique s'ouvre à moi ***

Récit d'une cueillette picturale à la fin d'un bel automne

Publié le 14 Décembre 2011 par Sandrine in Mes Peintures et Dessins

 

Des premières lueurs d'un magnifique automne qui s'éternise sur la lande

et qui s'achève dans une nuit parfumée,

je retrace son parcours coloré et sa cueillette picturale

dans un rythme doux qui cherche à m'endormir au coin du feu, l'esprit pacifique ...

 

... Par delà les dernières rangées de maïs,

au coeur d'un petit matin encore gris de brume,

un soleil éternel rosit le ciel et m'acceuille l'oeil serein

dans un silence oublié.

 

Déjà se font entendre dans le lointain, les cloches de la petite église romane

saluant de leur retard quotidien le lever du jour.

 

 

DSC06571

 

Une tasse de café brûlant m'attend dans la cuisine et ma joie est profonde

à la vue de jeunes chevreuils.

 

Chassés sans complaisance par la moissonneuse du champs voisin,

ils restent animés d'une joie d'adolescent malgré l'incident

et

goûtent dans un mélange de nonchalance et de prudence

une tranquillité retrouvée.

 

DSC06604

 

L'arrière-saison se poursuit auprès du ruisseau où sous l'ombre d'un chêne aventureux

s'accroche à son écorce

une tranche de vie sereine : nos premiers potimarrons à la subtile saveur de chataigne.

 

DSC06814

 

Pleins de vie, attendant d'être patiemment mitonnés à la cocotte-minute,

leurs présences résonnent en ces lieux

et

notre première récolte de cucurbitacées s'écrit désormais en peinture.

 

DSC06820

 

 

  Tout doucement, les journées s'accrochent les unes aux autres et le soleil n'est parfois plus.

Arrive l'heure de ces rares ondées

dont l'humidité tiède colore la chevelure fragile de vieilles dame-fougères

d'un bordeaux mousseux

dévoilant sous leur jupe quelques trésors dans l'air saturé d'humus

 

DSC06685

 

Et parfois c'est sous la houppe maigre et desséchée de ces vaillants gardiens de l'airial,

les acacias,

que les cèpes de novembre sur un lit de lichen frais

se savourent en pigment

 

041

 

Et que d'une caresse sur la toile peinte,

je fais mes adieux aux parfums forestiers et à la bienheureuse limace

 

051

 

Le temps s'écoule dans l'airial

et dans ces après-midis où les siestes sont parfois contagieuses,

il arrive qu'une observatrice

sentant l'herbe et les baisers parfumés sur le front

sorte d'une chaleur confortable procurée par de vieux pulls dans l'armoire de l'atelier.

 

 

028

 

Puis vient le temps des feuilles mordues par l'automne

dans l'air au goût de feu de cheminée.

 

052

 

Tachetées et resplendissantes, ces vénérables feuillues ne veulent pas encore mourir,

préférant se languir de douceur dans un ciel de décembre.

 

062

 

Moment précieux près de la cabane aux trois chênes

où il est facile d'être hypnotiser par le balancement de cette nature féconde.

Ainsi,

les yeux mi-clos, un souffle d'air sur les joues,

je deviens feuille, je deviens branche ... je suis arbre.

 

088

 

Puis lorsque décline l'automne dans une nuit parfumée,

les grues cendrées profitent de l'obscurité pour rejoindre leur abri humide et sablonneux.

 

DSC06736

 

  Alors se referme la porte sur une magnifique saison

dont les occupants ont habillé un sapin

d'une décoration scintillante et pleine de souvenirs

et 

 déjà se franchit le coeur généreux un autre seuil ...

 

Belles fêtes de fin d'année à tous & toutes,

Je vous embrasse & ne vous oublie pas malgré mes longues absences,

Affectueusement,

Sandrine

 


Commenter cet article

mitou 31/12/2011 18:44


Un petit passage pour te souhaiter une très bonne année !! beaucoup d'amour,une bonne santé et plein d'inspiration dans tes réalisations !!!! 


tu partages un peu avec ta famille !!! 


gros bisous,bon réveillon et .......................


                                     


 


 


 


MITOU

SandyCroche 23/12/2011 03:11


coucou Sandrine


il m'est difficile de trouver le sommeil ............


Nature découverte lumière poésie un bienfait pour adoucir mes paupières


quel talent jusqu'au reflet dans sur la marmite


c'est magique vivant tellement vrai


passes de très bonnes fêtes de fin d'année


gros bisous


Sandy


 


un vrai plasir de passer 

Sandrine 24/12/2011 17:23



Coucou Sandy, Quel plaisir de te lire !!! ... De passage devant l'écran entre deux préparations culinaires, je te remercier pour tous tes mots que je sais sincères et qui me touchent beaucoup ; aussi merci,
merci infiniment d'apprécier ce qui fait mon bonheur !!! Quelques mots de plus pour te souhaiter un "JOYEUX NOËL" à toi & tous les tiens accompagné de doux bisous !!! je retourne en cuisine
Bisous & @ très bientôt



gateuxrigolo 16/12/2011 00:17


merci a toi aussi bisous

mikemac 14/12/2011 19:14


C'est avec un réel plaisir, que je prends connaîssance de ce nouvel article. La poésie qui s'en dégage est un ravissement. Le charme des mots, la beauté intemporelle des photos et les peintures
sublimes, font, que c'est un bonheur à regarder.


Le talent déjà existant, prend des formes exceptionnelles, dignes des plus grands. Merci de ce moment de grâce.


Bonnes fêtes de fin d'années.


Amitiés.

Sandrine 15/12/2011 13:38



Ainsi sont nées ces tranches de vie ; des potimarrons du jardin, des cèpes de novembre, des feuilles de chênes mordues par l'automne. Des choses simples
et qui font mon bonheur. Je conserve d'autres moments précieux en tête. Les peindrais-je un jour ? j'aimerai. Mikemac, comment te remercier pour tous tes mots ? comment te dire que je suis
touchée ? Te répondre que je continue à peindre, qu'à chaque coup de brosse, je recherche l'émotion et la perfection. Que parfois, je crois l'avoir atteint et l'instant d'après c'est la
catastrophe. Des hauts, des bas, le peintre ressent de drôles de sensations pas toujours plaisantes. Il ne peut que rester humble. Ah ! le crochet ne donne pas tant de trac. Avec la peinture,
tout le corps est concentré, les émotions sont mises à rude épreuve et la fatigue se fait réellement sentir. Et puis, il y a les mots. Ces mots que je découvre avec beaucoup de plaisir et oh
combien j'aime vous les offrir. Aussi merci, merci infiniment d'apprécier tout ceci !!! De mon petit coin perdu des Landes où aujourd'hui  il fait bon de rester au chaud, je  souhaite à
tous deux de magnifiques fêtes de fin d'année, je vous embrasse, Sandrine



La Fée Tanie 14/12/2011 17:09


te lire est toujours comme entrer dans un havre de paix...


bonnes fëtes de fin d'année, sous le signe de le douceur, des calins, des bisous et des couches chez moi...et j'adore ça!!


biz

Sandrine 15/12/2011 12:20



Toujours en quête de sérénité ; je la découvre tout autour de moi, à chaque instant. Une tartine de pain sortant du grill-pain recouverte de beurre et de
confiture fait mon bonheur surtout lorsqu'elle est dégustée en regardant la pluie tomber ; tu vois, je ne suis pas bien compliquée !!! Aussi, je vais te souhaiter tout plein d'amour avec ta petite famille nouvellement agrandie par une petite Julie, Belles fêtes de fin d'année la Fée.